La France va taxer les produits en plastique non-recyclable

21/08/2018 11:28

À l'avenir, les consommateurs français devront payer un supplément de 10% sur les produits en plastique non-recyclable. Cette mesure, effective au début de l'année prochaine, va permettre à la France de n'utiliser que du plastique recyclable à la moitié de cette décennie, a annoncé Brune Poirson, ministre de la transition écologique. 

Transformer l'économie

"Déclarer la guerre au plastique ne suffit pas. Nous devons transformer l'économie française", a-t-elle déclaré au journal Journal du Dimanche.

Outre la taxe environnementale, la France veut également introduire les dépôts de bouteilles en plastique lors de la vente. Le gouvernement français vise également à augmenter les taxes sur l'enfouissement des déchets dans les décharges tout en réduisant les taxes pour les opérations de recyclage.

En outre, Poirson veut que les conteneurs de recyclage aient la même couleur dans tout le pays.

Surcoût

Ces mesures doivent encourager les Français à recycler davantage. Le surcoût d'emballages en plastique qui ne peuvent pas être recyclés doivent inciter les consommateurs à choisir des alternatives. De cette manière, les fabricants seront finalement obligés de ne travailler qu'avec des produits recyclables, étant donné que les matières polluantes ne se vendraient plus.

À ce propos, il faut souligner que la France est une des pays européens les moins performants en matière de recyclage. L'Europe enregistre un taux moyen de recyclage de 30%. Des pays comme l'Allemagne et les Pays-Bas atteignent même 50% dans ce domaine.

Plastique jetable

Ces dernières années, la France a fait de grands pas pour diminuer son empreinte plastique. Il y a deux ans, le gouvernement de l'époque a pris des mesures pour interdire la vente de plastique jetable. Cette règle sera en vigueur fin de cette décennie.

Dans une réaction à cette mesure, Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France, a déclaré que le recyclage est indispensable, mais qu'il ne sera pas suffisant. Selon elle, le circuit du plastique jetable doit absolument être mis à mal. Les entreprises doivent, selon elle, être contraintes à entreprendre des actions, pour que la note ne soit pas payée par le consommateur.

Dans le monde, lors de la dernière décennie, la production de plastique a augmenté de plus de 40% pour atteindre 348 tonnes par an. Cette augmentation est due surtout à la fabrication d'emballages.

Supprimer la diffusion du plastique est une mesure avancée par l'Union européenne comme objectif à atteindre dans les années qui viennent.