La Hongrie suspend la livraison de gaz à l'Ukraine

26/09/2014 17:29

La Hongrie suspend la livraison de gaz à l'Ukraine ' Histoire de la Fin de la Croissance ' Scoop.it  

www.romandie.com

L'opérateur du réseau hongrois de gazoducs, FGSZ, a annoncé jeudi qu'il avait suspendu pour une durée indéterminée la livraison de gaz à l'Ukraine pour des raisons techniques, une mesure inattendue et inexpliquée selon le groupe public ukrainien Naftogaz.

Dans un communiqué envoyé à l'agence hongroise de presse MTI, l'opérateur public FGSZ a indiqué que la fourniture de gaz à l'Ukraine avait été arrêtée pour une durée indéterminée jeudi à 16h00 GMT.

FGSZ a indiqué que cette mesure avait été prise afin de pouvoir répondre à une augmentation de la demande intérieure de gaz en Hongrie.

Des utilisateurs du réseau nous ont signalé qu'à partir du (vendredi) 26 septembre, la demande d'importation allait augmenter de manière significative, a déclaré l'opérateur hongrois.

Pour permettre une arrivée accrue de gaz en Hongrie, des travaux techniques sont nécessaires sur le poste de transit gazier de Beregdaroc, à la frontière entre la Hongrie et l'Ukraine, a ajouté FGSZ.

L'opérateur hongrois indique avoir fourni quotidiennement 16,8 millions de mètres cubes de gaz à l'Ukraine depuis mars 2013. Ce volume n'est cependant pas garanti, car le niveau de livraison dépend des conditions techniques et commerciales du moment.

En fin de soirée, l'ukrainien Naftogaz, qui a des contrats avec des compagnies d'Europe occidentale pour importer du gaz en Ukraine via la Hongrie, a confirmé que l'arrivée de gaz avait cessé.

Naftogaz regrette profondément la décision inattendue et inexpliquée de l'opérateur hongrois, selon un communiqué du groupe ukrainien envoyé par email.

Naftogaz appelle FGSZ à respecter ses obligations contractuelles et la législation de l'Union européenne régissant les flux de gaz entre la Hongrie et l'Ukraine dans les deux directions.

Selon le groupe ukrainien, la décision hongroise va à l'encontre des principes fondamentaux du marché unique de l'énergie de l'Union européenne.

L'arrêt des livraisons hongroises intervient quelques jours après une rencontre à Budapest entre le président du géant gazier russe Gazprom, Alexeï Miller, et le Premier ministre hongrois, Viktor Orban.

Selon l'agence MTI, les deux hommes ont discuté lundi des travaux préparatoires au projet de gazoduc russo-italien South Stream, qui doit passer par la Hongrie, et de la fourniture stable et sûre de gaz naturel pour l'hiver.

La Russie a arrêté en juin ses livraisons de gaz à l'Ukraine, qui refuse la hausse des prix imposée par Gazprom dans le contexte de la crise entre Kiev et Moscou et qui a accumulé, selon la Russie, 5,3 milliards de dollars d'impayés.