La voix d'outre-tombe... Steve Jobs témoigne dans un procès, plus de 3 ans après sa mort

08/12/2014 17:14

Lors d'un procès aux États-Unis, la cour a entendu un témoin inattendu en la personne de feu Steve Jobs, rapporte le Daily Mail.

Vendredi, les avocats d'Apple ont diffusé une vidéo dans laquelle le défunt fondateur d'Apple témoigne dans une affaire où son entreprise est soupçonnée d'avoir voulu créer un monopole en fermant sa bibliothèque musicale iTunes à ses concurrents, 6 mois avant son décès en octobre 2011.

Apple aurait empêché ses rivaux de pouvoir le concurrencer dans le domaine des services musicaux en s'assurant que seule la musique provenant de sa bibliothèque iTunes pouvait être diffusée sur ses iPods grâce à des logiciels installés sur ces derniers. De cette manière, la société aurait permis de maintenir des prix élevés sur ces appareils.

Selon Brandon Bailey, le correspondant de l'Associated Press qui était présent dans la salle d'audience, presque tous les participants étaient en colère après la diffusion de ce témoignage de Steve Jobs. Jobs, qui était déjà très malade à cette époque, y apparaissait pâle et décharné, et il s'exprimait d'une voix rauque. Mais il a défendu la stratégie d'Apple entre 2006 et 2009 de restreindre son service musical: 

Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir pour nous assurer que les gens ne puissent pas pirater notre système de DRM [digital rights management, un ensemble de dispositifs qui vise à contrôler l'utilisation des œuvres numériques, ndlr]. Si cela s'était produit, nous aurions reçu des emails désagréables des maisons de disques nous menaçant de révoquer notre autorisation ». 

Cependant, le procureur a auparavant produit des emails qui indiquent que les labels musicaux avaient fait clairement savoir qu'ils souhaitaient que l'iPod puisse diffuser de la musique provenant d'autres services de musique. Les dirigeants d'Apple ont rétorqué que les maisons de disques leur réclamaient des mesures de protection de la musique contre la copie illégale avec plus d'insistance.

Une décision dans cette affaire est attendue la semaine prochaine. Les plaignants réclament 350 millions de dollars de dommages et intérêts, mais si le tribunal déclare qu'Apple est coupable de violation les lois américaines antitrust, la compagnie pourrait être condamnée à payer une amende de plus de 1 milliard de dollars.

https://www.express.be/joker/fr/platdujour/la-voix-doutre-tombe-steve-jobs-temoine-dans-un-proces-plus-de-3-ans-aprs-sa-mort/209742.htm