Le Grexit est-il pour ce weekend? 'La BCE se prépare à subir 95% de pertes sur ses obligations grecques'

20/03/2015 12:54

ARIS MESSINIS / AFP

La Banque Centrale Européenne se prépare pour une sortie de la Grèce de la zone euro, et dans l'une des modélisations qu'elle a calculées à cet effet, elle envisage une perte de l'ordre de 95% de son portefeuille d'obligations grecques, rapporte le magazine allemand Manager Magazin.

La banque a défini 3 scenarii de modalités de « Grexit » et pour chacun d'entre eux, elle a évalué les valorisations de la dette grecque compte tenu des conditions de départ du pays de la zone euro. Selon ces scenarii, la BCE envisage de récupérer les proportions suivantes des 320 milliards d'euros de la dette grecque :

- seulement 5% en cas de Graccident », c'est-à-dire en cas de sortie chaotique et non négociée de la zone euro ;

- 14% en cas de «Grexit» , c'est-à-dire en cas de sortie négociée de la Grèce de la zone euro ;

- 25% si l'Europe accepte une décote de 75% de la dette grecque pour que la Grèce demeure dans la zone euro.

Ces scénarios auraient été présentés aux cadres de la Bundesbank.

« Nous ne garderons pas la Grèce à tout prix dans la zone euro », a déclaré le commissaire européen aux Affaires économiques et Financières, Pierre Moscovici au journal Die Welt, expliquant que la zone euro était dans une meilleure situation qu'il y a deux ans. Le ministre de l'Economie Johan Van Overtveldt a fait mardi des déclarations similaires dans le Financial Times. « Ce que nous avons mis en place nous permettrait certainement de survivre à [un départ de la Grèce de la zone euro] », a-t-il dit.

Le FMI a quant a lui dit que la Grèce était le pays « le plus difficile avec lequel l'Organisation ait eu à traiter au cours des 70 ans de son existence ».

Cependant, le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a suggéré la mise en place de contrôles de capitaux pour empêcher les Grecs de quitter l'euro. Un porte-parole du gouvernement grec a qualifié cette proposition de « scénario fantaisiste ».

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a demandé à avoir une entrevue exceptionnelle avec la chancelière allemande Angela Merkel, le président français François Hollande, le président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker et le président de la BCE, Mario Draghi en marge du sommet de l'UE qui doit se tenir demain et vendredi.

https://www.express.be/business/fr/economy/le-grexit-est-il-pour-ce-weekend-la-bce-se-prepare-a-subir-95-de-pertes-sur-ses-obligations-grecques/212122.htm