Le Pentagone avertit que la prochaine guerre mondiale pourrait débuter dans l'espace

05/02/2018 10:45


© EPA Politique

Audrey Duperron editor express

La Chine et la Russie développent tout un arsenal comprenant des armes anti satellites (ASAT) capables de détruire tous les satellites américains en orbite terrestre basse. C'est ce qui ressort d'un nouveau rapport issu par les l'état major interarmées du Pentagone.

Ces armes auraient la capacité de détruire ou de désactiver les satellites de communication, de navigation et de surveillance utilisées par le Pentagone dans son arsenal de guerre. Elles pourraient donc remettre en cause l'efficacité de l'armée américaine.

L'orbite terrestre basse

Les satellites en orbite terrestre basse opèrent entre 100 miles et 1 242 miles au-dessus de la Terre. Ils  sont employés pour la reconnaissance et l'observation de la Terre et des océans.

Ces satellites en orbite basse fournissent des données militaires cruciales pour la préparation des zones de combat tout autour du monde avant le déploiement de troupes. Des satellites météorologiques et de communication évoluent également en orbite terrestre basse.

Enfin, on trouve également toute une gamme de satellites d'espionnage et de communications militaires qui seraient également vulnérables à des attaques russes ou chinoises en orbite basse, parce qu'ils évoluent de manière elliptique et se trouve en orbite basse au point le plus bas de leur trajectoire.Selon un rapport de l'Institut national de politique publique, en 2016, on recensait 780 satellites en orbite terrestre basse, exploités par 43 pays.

Dans 2 ans

« La Chine et la Russie seront capables de perturber gravement ou de détruire des satellites américains en orbite terrestre basse dans les 2 prochaines années », ont déclaré des officiels ayant eu connaissance de ce rapport.

« Nous constatons que la Russie et la Chine ressentent le besoin d'éliminer tout avantage militaire américain issu des systèmes spatiaux et envisagent de plus en plus des attaques contre les systèmes satellitaires  dans le cadre de leur future doctrine de guerre », avait indiqué Dan Coats, directeur de la Nationale Intelligence, dans un autre rapport émis au mois de mai.

La Chine et la Russie collaborent

Selon Coats, la Chine et la Russie collaborent l'une avec l'autre au développement d'armes anti-satellites pour limiter les systèmes de défense américains dans l'espace. L'arsenal de la Russie comprendrait déjà des armes spatiales capables d'affecter les satellites évoluant sur tous les régimes orbitaux.

« 10 ans après que la Chine a intercepté l'un de ses propres satellites en orbite terrestre basse, ses missiles anti-satellites lancés du sol doivent approcher de la mise en service opérationnelle au sein de l'Armée Populaire de Libération [chinoise] », a précisé Coats.

La boite de tomates volante

D'après l'expert spatial Michael J. Listner,la Russie et les États-Unis ont tous 2 développé des armes anti-satellites pendant la guerre froide. Le programme américain, appelé programme 437, était incarné par le missile ASM-135, surnommé « la boîte de tomates volante ».

Commandé par l'administration Reagan, il avait été conçu pour être une arme de dissuasion face au système co-orbital soviétique. 

Le congrès avait mis fin au financement de ce programme sans qu'aucun autre programme de suivi ne soit prévu pour lui succéder. De son côté, la Russie n'avait pas totalement mis fin à ses recherches, tandis que la Chine a débuté les siennes.

Actualités

20/05/2018 07:07
Fortunate Son est une chanson du groupe de rock américain Creedence Clearwater Revival sortie en 1969 au sein de l'album Willy and the Poor Boys. Le...
13/05/2018 11:59
Wanted Dead or Alive est une  chanson  de l'album sorti en 1986 Slippery When Wet de Bon Jovi. La chanson fut écrite par Jon Bon Jovi et...
06/05/2018 10:42
Dancing Queen est un des tubes emblématiques de l'ère disco produits par le groupe suédois ABBA en 1976. Ce tube connaît un regain de popularité en...
30/04/2018 06:37
Selon une nouvelle analyse globale des intentions de migration, la migration volontaire serait plus fortement liées aux aspirations qu'au...
30/04/2018 06:17
De plus en plus de touristes se pressent pour visiter Tchernobyl, une ville d'Ukraine située à environ 110 kilomètres au nord de Kiev, théâtre d'une...
1 | 2 | 3 | 4 | 5 >>

Contact

AMI/OIMC NORD 11 rue de Mazingarbe
62113 Sailly Labourse

Tél. +(33) 0637 985 747 asso.ami@outlook.com
google-site-verification: google329d7b59d7b7d979.html
(c) 2012-2017 Tous Droits Réservés AMI/OIMC NORD