L'évolution des postes de travail aura pour conséquence de supprimer 50% des métiers actuels

11/11/2014 17:28

Un rapport, intitulé « Fast Forward 2030: The Future of Work and the Workplace », publié par le cabinet de consultance CBRE et le promoteur chinois Genesis, affirme qu'un changement fondamental est en train de se produire dans la façon dont fonctionnent les lieux de travail, et qu'il aura pour conséquence de supprimer 50% des métiers qui existent aujourd'hui au cours des 15 prochaines années.

Pour concevoir ce rapport, les analystes ont interrogé 220 experts, dirigeants d'entreprises et jeunes gens de l'Asie, de l'Europe et de l'Amérique.

Ils ont conclu que l'intelligence artificielle allait transformer les entreprises et les tâches réalisées par leurs employés. Les métiers liés à la transformation, à la clientèle, ainsi que de vastes pans de « middle management » sont condamnés par ces évolutions, et devraient disparaître.

Les nouvelles professions exigeront des compétences en intelligence créative, en intelligence émotionnelle et sociale, ou la capacité de développer l'intelligence artificielle. Le rapport précise que ces activités seront bien plus épanouissantes que les emplois actuels.

Ainsi, les locaux professionnels avec des alignements de bureaux du type "pool" deviendront totalement obsolètes dans les 15 prochaines années, non seulement parce qu'ils ne permettent pas une productivité optimale, mais surtout parce qu'ils seront devenus totalement inutiles.

« Nous assisterons au cours des 15 prochaines années à une révolution dans notre façon de travailler, et à une révolution correspondante concernant la façon dont nous planifions et pensons les postes de travail », écrivent les auteurs.

« Les changements conséquents dans la façon dont les gens travaillent auxquels nous avons assisté au cours des deux dernières décennies continueront à évoluer sur les 15 prochaines années,  ouvrant de nouvelles opportunités pour les entreprises pour créer de la valeur et améliorer la performance des employés grâce à des stratégies et des designs innovants des postes de travail », a indiqué Anshuman Magazine, CEO de CBRE South Asia.

Il a ajouté qu'une partie de ces opportunités s'étaient déjà ouvertes et que des entreprises pouvaient s'en emparer pour gagner un avantage compétitif.

En outre, d'ici 2030, la majorité des transactions immobilières se feront en ligne, sur des marchés fonctionnant en temps réel. 

« Le marché immobilier évolue lentement normalement, mais ces nouveaux agrégateurs émergents pourraient révolutionner le marché, permettant aux bailleurs et à des propriétaires de plusieurs types d'immeubles dans les villes de remettre sur le marché des espaces inutilisés pour former un écosystème d'espaces disponibles », a-t-il dit.

Les conclusions de cette étude convergent avec les résultats des travaux de deux chercheurs de l'Université d'Oxford, C. Frey et M. Osborne.

Ces derniers avaient mené une étude qui indique que 47% des emplois d'aujourd'hui pourraient être automatisés au cours des deux prochaines décennies.

Leur essai, intitulé « The Future of Employment: How Susceptible are Jobs to Computerisation? » affirme que 702 types de professions seront remplacées dans les 20 prochaines années par un ordinateur.