L'Occident n'accorde pas la même valeur à la mort en Afrique

15/04/2015 17:02

CARL DE SOUZA / AFP

Le 2 avril dernier, des terroristes du groupe islamiste somalien Al-Shabbaab ont pénétré de force dans l'université de Garissa, située à l'Est du Kenya. Au cours d'une attaque qui a duré 12 heures, ils ont assassiné 152 personnes, dont 142 étudiants catholiques.

Lorsqu'ils ont revendiqué ce massacre, les « chebabs » ont indiqué qu'ils avaient sélectionné leurs victimes, pour épargner les musulmans.

Malgré toute l'horreur de cette tragédie, l'Occident n'a guère réagi, déplore le journaliste Andrius Tapinas sur le site lituanien Delfi :

« 'Je suis Charlie', s'est écrié le monde en janvier après les tragiques attaques à Paris, au cours desquelles 12 personnes ont été tuées dans un attentat sur Charlie Hebdo. Nous avons aussi crié 'Je suis Charlie' jusqu'à ce qu'à en perdre la voix. D'innombrables articles et commentaires, couverture de l'évènement de minute en minute, retransmission en direct des rassemblements. (...)

En mars, un avion piloté par un déséquilibré s'est écrasé dans les Alpes, tuant 149 innocents. Encore une fois, le monde s'est mis à crier. (...)

Mais en restant silencieux après le massacre de Garissa, le monde occidental vient de proclamer haut et fort que la vie en Afrique n'a pas le même poids qu'à Paris ou sur les cimes alpines. Il n'y a eu aucun rassemblement ou manifestation dans les rues de l'Europe.

Et il n'y a eu aucune réaction des puissants de ce monde. »

https://www.express.be/joker/fr/platdujour/loccident-naccorde-pas-la-meme-valeur-a-la-mort-en-afrique/212717.htm