Londres demeure la capitale européenne de la fintech

03/10/2019 14:50

San Francisco demeure la capitale mondiale des investissements dans des projets de technologie financière (fintech) impliquant la blockchain ou les paiements mobiles. Elle est suivie de Londres et de New York. C’est ce qui ressort d’un rapport des consultants London & Partners et Innovate Finance.

Les projets Fintech à San Francisco ont réussi à attirer 9,37 milliards de dollars de capitaux au cours des huit premiers mois de cette année. Londres occupe la deuxième place avec un investissement de 2,1 milliards de dollars. Viennent ensuite New York (1,93 milliard de dollars), Berlin (881 milliards de dollars) et Stockholm (735 milliards de dollars).

En Europe, outre Londres, Berlin et Stokholm, le top 5 comprend aussi Paris (330 millions de dollars) et Milan (49 millions de dollars).

Londres en tête du nombre de projets

Au niveau national, les États-Unis arrivent en tête avec un montant total de 9,37 milliards de dollars. Viennent ensuite la Grande-Bretagne (2,29 milliards de dollars), l’Allemagne (998,8 millions de dollars), la Chine (770,8 millions de dollars) et la Suède (736,7 millions de dollars).

114 nouveaux projets fintech ont été enregistrés à Londres au cours des huit premiers mois de cette année. New York se classe seconde avec 101 projets, suivie de San Francisco (80), Beijing (24) et Singapour (23). Les autres villes européennes bien classées arrivent derrière : Stockholm (21), Berlin (20), Paris (19) et Milan (8).

« L’étude montre clairement que les États-Unis et la Grande-Bretagne dominent le marché mondial des investissements dans la fintech «, indique Laura Citron, directrice générale de London & Partners. « Londres, San Francisco et New York se démarquent clairement. Chacune de ces villes excelle en termes d’innovation, de créativité et de talent. »

La forte croissance de la fintech

Les chercheurs notent également que la fintech a connu une forte croissance ces dernières années, en particulier en Allemagne. « 37 nouveaux projets fintech ont été lancés en Allemagne au cours des huit premiers mois de cette année pour un montant total de près d’un milliard de dollars », indique le rapport.

Il souligne que les investissements dans la fintech à Londres ont également enregistré un record absolu cette année.

De même, la capitale britannique est celle qui recueille le plus grand attrait international. En effet, les chercheurs ont constaté que 54 % des investissements dans des projets de fintech à Londres émanaient d’acteurs étrangers. À New York et à San Francisco, la proportion d’étrangers tombe à 15 % et 11 % respectivement.