Mali : l'ONU condamne une nouvelle attaque meurtrière contre des Casques bleus tchadiens

19/09/2014 17:42

Des casques bleus en patrouille à Kidal, au Mali. Photo MINUSMA/Blagoje Grujic

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité ont fermement condamné vendredi une attaque la veille dans le nord du Mali qui a tué cinq Casques bleus tchadiens de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Trois autres casques bleus ont également été blessés lorsque le véhicule dans lequel ils se trouvaient a été touché par un engin explosif improvisé.

Cette attaque qui a eu lieu près d'Aguelhok, dans la région de Kidal, porte à 21 le nombre de Casques bleus tués et à 84 le nombre de soldats de la paix blessés par des engins explosifs au Mali depuis le début de la mission le 1er juillet 2013.

« Le Secrétaire général appelle les groupes armés réunis à Alger à passer immédiatement aux actes suite à leur déclaration de vouloir collaborer avec la  MINUSMA dans la prévention de ces attaques lâches, conformément à leur engagement du 16 septembre.

Ces attaques constantes contre les Nations Unies doivent cesser immédiatement », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général réitère la détermination des Nations Unies à appuyer le peuple malien dans sa recherche de la paix.

Il exprime ses sincères condoléances aux familles des courageux casques bleus tués, et souhaite une convalescence rapide à tous les blessés. Il exprime également sa profonde reconnaissance au gouvernement et au peuple tchadiens pour leur engagement sans faille envers la paix et la sécurité au Mali », a-t-il ajouté.

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil de sécurité ont également fermement condamné l'attaque.

Ils ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes, au gouvernement et au peuple du Tchad, ainsi qu'à la MINUSMA.

« Les membres du Conseil de sécurité ont salué les Casques bleus tchadiens pour leurs sacrifices et leurs efforts sans relâche au sein de la MINUSMA », précise la déclaration à la presse.