Oubliez la Silicon Valley, voici la Greater Bay Area

21/07/2019 10:23

Nous vous parlions dans cet article de janvier de la future Silicon Valley chinoise, un projet de création d’une méga-zone comprenant plusieurs villes dans le sud de la Chine qui deviendrait un centre d’innovation et de croissance économique.

Cette zone, nommée la « Greater Bay Area » ou « Grande Baie », se trouve dans la région du delta de la rivière des Perles. Avant les années 1980, la région était essentiellement rurale, agricole et peu peuplée, mais les paysages ont bien changé depuis. Les usines, bureaux et fabriques ont remplacé les rizières et les champs de canne à sucre…

1500 Milliards de dollars

Après une croissance très rapide dans les années 1980 et 1990 et un fort développement de l’infrastructure (ponts, routes, voies ferrées), l’activité y est aujourd’hui intense. Le delta représente aujourd’hui 1/8e du PIB national soit une économie de 1500 milliards de dollars, l’équivalent d’un pays comme l’Australie ou l’Espagne.

Le gouvernement chinois veut faire de la « Grande Baie » une mégalopolis géante qui serait une plateforme de l’innovation mondiale et de la technologie du niveau de la Silicon Valley en Californie ou de la Tokyo Bay au Japon.

Pour cela, un projet de développement a été préparé jusqu’en 2035, qui prévoit une croissance coordonnée dans plusieurs villes avec quatre pôles principaux à Hong Kong, Macao, Shenzhen et Guangzhou (Canton).

La Grande Baie a déjà une base manufacturière impressionnante, particulièrement à Dongguan sur la côte Est de la rivière des Perles, une ville aux ports très animés souvent surnommée l’« usine du monde ». 1/5 des smartphones et 1/10 des chaussures dans le monde y sont fabriqués.

Hong Kong, Zhuhai et Macao

Des milliards de dollars ont déjà été investis pour l’amélioration du transport entre les villes de la Greater Bay Area. L’année dernière, le pont maritime le plus long au monde a ouvert qui relie Hong Kong, Zhuhai et Macao -une prouesse technique de 15 milliards de dollars.

Hong Kong est maintenant connecté au réseau ferroviaire à grande vitesse de la Chine. Un troisième projet de grande envergure est une autoroute à 8 voies entre Shenzhen et Zhongshan qui devrait être achevée en 2024.

L’établissement d’une réponse coordonnée aux dommages environnementaux de la région est aussi un objectif du projet. L’eau du delta de la rivière des Perles est en effet extrêmement polluée, malgré des investissements pour le traitement des eaux usées.

Des craintes

Le projet de création d’une Silicon Valley chinoise ne se fera pas sans heurts et controverses. La région est divisée en trois juridictions administratives distinctes (Hong Kong et Macao sont des régions administratives spéciales) avec des systèmes juridiques différents, des monnaies différentes et des lois sur le séjour et l’immigration différentes, ce qui rend l’intégration délicate.

À Macao et Hong Kong, certains habitants craignent les effets d’une coopération plus poussée avec les villes chinoises de la région, comme la perte de leur avantage concurrentiel. Les fortes différences de niveaux de vie entre les villes de la Greater Bay Area pourraient aussi poser problème.