Qu'est ce que le référendum sur l'indépendance de l'Ecosse peut apporter aux Malouines?

23/09/2014 14:09

DANIEL GARCIA / AFP

Le référendum écossais est riche de deux enseignements pour l'Argentine, explique Fernando Petrella, professeur de politique internationale à l'Université nationale de Buenos Aires dans le journal Clarin.

Le gouvernement britannique s'est montré disposé à accepter pacifiquement les résultats du référendum et les changements qui pourraient découler de la sécession de l'Ecosse du Royaume-Uni.

De plus, le Premier ministre britannique David Cameron n'a jamais écarté les leaders des indépendantistes  écossais, et il n'a jamais offensé le pays et son histoire.

Au contraire, il est entré en contact avec eux, a ouvert un dialogue, au cours duquel il a mis en exergue les avantages politiques et économiques qu'offrait le rattachement de l'Ecosse au Royaume Uni, tout en offrant des éléments de nature à instituer une plus grande autonomie pour l'Ecosse.

Cameron a donc choisi une stratégie de négociation, et il a cherché à mettre l'accent sur ​​les liens d'amitié plutôt que d'irriter l'autre partie.

Cette politique a finalement porté ses fruits, car les électeurs Ecossais ont été convaincus et la majorité d'entre eux ont abandonné leurs velléités d'indépendance.

On peut en tirer deux conclusions, affirme Petrella.

Ce chapitre de l'histoire écossaise nous permet d'abord de mieux comprendre le Royaume Uni et ses « codes de conduite », ce qui peut être utile pour l'Argentine, qui est appelée à négocier avec lui au sujet des îles Malouines.

Ensuite, la meilleure manière d'engager les négociations serait de privilégier un rapprochement basé sur les liens d'amitié et les valeurs communes. 

« Le référendum écossais nous a montré un gouvernement britannique à la fois déterminé et flexible alors qu'il était confronté à la perspective de perdre une partie très importante de son territoire.

En dépit de cette perspective, il est resté attaché au principe de jeter des ponts avec lesquels il devait négocier », écrit Petrella.

Il conclut que la diplomatie argentine, qui a réalisé de grandes avancées lorsqu'elle a elle-même appliqué ces principes, doit maintenant choisir d'y recourir une nouvelle fois pour régler la question des Malouines.

https://www.express.be/joker/fr/platdujour/quest-ce-que-le-referendum-sur-lindpendance-de-lecosse-peut-apporter-aux-malouines/207995.htm