Syrie: des diplômes illégaux pour s'assurer une immigration légale

29/10/2015 09:28

University of Aleppo Chaque jour, en Syrie, des centaines de faux diplômes universitaires sont vendus à des tarifs qui varient entre 270 et 630 euros.

Pour ce prix, les "clients" obtiennent un certificat traduit et cinq copies certifiées conformes. Comme un diplôme universitaire augmente les chances de pouvoir passer les frontières et facilitent ainsi la migration, de nombreux Syriens tentent d'obtenir des faux-diplômes par leurs relations et en payant des pots-de-vin.

La réputation des universités syriennes est donc gravement mise à l'épreuve. Les universités de renom tels que celle d'Alep (photo prise en des temps meilleurs) et Damas, sont submergées de demandes de vérifications de diplômes émanant de gouvernements étrangers, mais elles ne peuvent pas répondre à la demande.

Les contrefacteurs n'auraient qu'une seule préoccupation: "permettre à leurs compatriotes de quitter leur pays en toute sécurité".

En Syrie, un faussaire explique que son travail n'est pas très compliqué:

Les instances de certification, comme le ministère des Affaires étrangères, ne prennent même pas la peine de vérifier si le certificat est authentique ou non. Ils le tamponnent sans vérifier les autres tampons et signatures, donc l'enjeu est de créer le document et d'imiter ou d'obtenir le premier coup de tampon. Après, les autres coups de tampons et cachets sont réels. Cependant, le processus peut prendre un certain temps. Les documents doivent être rédigés en Syrie, puis acheminés en Turquie".

https://www.express.be/joker/fr/platdujour/syrie-des-diplomes-illegaux-pour-sassurer-une-immigration-legale/216565.htm