Turquie : le HCR se mobilise pour aider 130.000 réfugiés syriens fuyant Kobani en Syrie

23/09/2014 15:24

Des réfugiés syriens dorment dans la rue à Istanbul, en Turquie. Photo: HCR/S. Baldwin

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) a annoncé lundi le renforcement de son action pour aider le gouvernement turc à aider près de 130.000 Syriens qui ont traversé la frontière vers la Turquie depuis vendredi.

Les autorités turques et le HCR se préparent à l'arrivée possible de centaines de milliers d'autres réfugiés ces prochains jours, alors que les combats pour prendre la ville de Kobani,  également connue sous le nom d'Ayn al-Arab, dans le nord de la Syrie, et les zones environnantes forcent davantage de personnes à fuir.

« Je félicite la Turquie qui a rapidement offert un refuge et de l'aide à cette population qui a été contraint de fuir soudainement et violemment », a indiqué le chef du HCR, António Guterres, dans un communiqué de presse. « Cet afflux massif montre l'importance d'offrir et de préserver l'espace d'asile pour les Syriens ainsi que le besoin de mobiliser un soutien international pour les pays voisins qui les accueillent avec tant de générosité. »

Depuis le début du conflit en Syrie, la ville de Kobani était relativement sûre et épargnée et environs  200.000 personnes déplacées originaires d'autres régions du pays y avaient trouvé refuge. Mais avec les récentes avancées du groupe extrémiste l'Etat islamique d'Iraq et du Levant (EIIL) et le siège de la ville, de très nombreux habitants, appartenant principalement à la minorité kurde syrienne, ont été forcés d'abandonner leurs foyers pour aller chercher sécurité et protection dans la province de Sanliurfa en Turquie.

Des équipes du HCR signalent un grand nombre de femmes, d'enfants et de personnes âgées parmi les réfugiés.

Au début de l'afflux, le HCR a fourni du matériel de secours, y compris 20.000 couvertures, 10.000 matelas, 5.000 jerrycans et 2.000 bâches en plastique. Par ailleurs, des membres du personnel de l'agence onusienne ont été déployés aux six points de passage à la frontière pour suivre les arrivées et identifier les personnes vulnérables.

De son côté, le gouvernement turc a annoncé l'accélération de la construction de deux camps, avec le soutien du HCR, pour les personnes qui ne sont pas accueillies par la communauté locale ou des proches. La Turquie accueille plus de 850.000 réfugiés syriens.

Le HCR prépare également l'acheminement de matériel de secours par avion, par bateau et par camions pour fournir des couvertures thermiques, des matelas et des ustensiles de cuisine ainsi que pour aider à établir rapidement et à gérer des centres d'enregistrement.