Un fusil d'assaut que l'on peut se fabriquer soi-même légalement en 36 heures est en vente aux Etats-Unis

08/10/2014 11:16

© Ghost Gunner

Les Américains qui souhaitent détenir une arme sans numéro de série peuvent désormais en produire une pour un budget de seulement 1200 dollars (environ 900 euros), rapporte Wired.

Ils peuvent en effet acquérir un Ghost Gunner, une fraiseuse commandée par ordinateur (« CNC ») conçue pour façonner chez soi la structure en aluminium d'un fusil semi-automatique AR-15, sans que cela ne requiert aucune connaissance en armement, ni aucune autorisation. Il s'agit en effet d'une machine à commande numérique, capable de sculpter automatiquement les polymères, le bois et le métal en 3 dimensions.

Defense Distributed, une association libertaire américaine sans but lucratif, a révélé la semaine dernière qu'elle avait vendu plus de 200 exemplaires de cette machine, et que son succès avait dépassé ses attentes. Initialement, l'association avait en effet prévu de vendre 110 unités de la machine.

Pour répondre à cet engouement, elle a recruté un nouvel employé pour porter l'effectif total de l'équipe en charge de la distribution de cette machine à 4 personnes. « Les gens veulent cette machine. Les gens veulent le fusil d'assaut et le confort de la reproductibilité, ainsi que la composante anonymat. Ils le veulent, et ils l'achètent », commente Cody Wilson de l'association.

L'AR-15 est une arme très populaire en raison de sa précision et de sa modularité. Les machines vendues par l'association ont été programmées spécifiquement pour produire le récepteur d'un fusil AR-15.

Le récepteur ainsi produit ne comporte bien entendu aucun numéro de série, ce qui assure l'anonymat de son utilisateur. Les clients peuvent facilement trouver des blocs d'aluminium appelés « 80-percent lowers » spécialement conçus pour être facilement transformés en récepteur, parce qu'ils ne nécessitent que l'adjonction de quelques cavités et orifices.

Wilson explique qu'il est en train de négocier un partenariat avec une firme de San Diego qui produit ces blocs d'aluminium pour leur simplifier encore davantage la tâche.

Le gouvernement américain est donc confronté à un nouveau problème de taille. Ces machines CNC réduisent à néant les résultats des efforts entrepris par le gouvernement américain pour contrôler la possession d'armes, et il y a fort à parier que Defense Distributed devrait connaître une explosion des ventes dans les prochains mois.