Un super-ordinateur européen pour anticiper le dérèglement climatique

14/01/2020 12:24

Le Centre européen pour les prévisions météorologiques se dote d’un nouveau super-ordinateur pour détecter les phénomènes météorologiques extrêmes, toujours plus nombreux.

"La mise à niveau de nos ordinateurs est une chose que nous faisons toujours à intervalles réguliers, mais l’intensification du temps violent et de son impact rend ce besoin plus tangible" explique la porte-parole Hilda Carr à l’agence Bloomberg. Le centre observe en effet une récurrence toujours plus grande des phénomènes météorologiques extrêmes.

Le nouveau superordinateur du CEPMMT lui permettra de produire des prévisions plus détaillées pour des zones plus petites, faisant passer ses prévisions à 15 jours de 18 à 10 kilomètres, et d’inclure davantage de couches atmosphériques dans ses modèles, a indiqué l’organisation intergouvernementale. Les prévisions à long terme (quatre à six semaines) pourront être effectuées quotidiennement au lieu de deux fois par semaine.

Un contrat à 80 millions d’euros

C’est la société française Atos qui décroche le contrat qui s’élève à 80 millions d’euros, étalé sur 4 ans. Le super-calculateur sera produit à Bologne en Italie et rejoindra le centre situé à Reading, au Royaume-Uni.

Le BullSequana XH2000 (son petit nom) est cinq fois plus puissant que celui utilisé précédemment par le centre. Il rejoindra le top 10 des super-calculateurs les plus puissants au monde.

Source: Bloomberg