'Une famille italienne peut obtenir 30 euros par jour si elle accepte d'héberger un migrant'

30/09/2014 10:18

© - MARCELLO PATERNOSTRO / AFP

Le maire de Rome, Ignazio Marino, vient de soutenir le projet de verser 30 euros à des familles italiennes qui acceptent d'accueillir chez elles temporairement un demandeur d'asile à titre d'indemnités journalières.

C'est le sous-secrétaire du ministre italien de l'Intérieur, Domenico Manzione, qui a eu l'idée de cette initiative pour soulager la pression sur les centres d'accueil d'immigrants débordés par le flux incessant des nouveaux arrivants.

Marino espère qu'elle permettra d'offrir une « plus grande disponibilité pour la réception et l'intégration sociale » de ces derniers.

Entre le début de l'année et la mi-août, 100 000 migrants sont arrivés en Italie. En outre, selon les estimations de l'Organisation des Nations Unies, près de 2 000 personnes candidates à la migration n'ont pas survécu au voyage.

Le projet consisterait à remettre l'équivalent de la somme que le gouvernement dépense quotidiennement pour chaque migrant, soit 30 euros, à la famille qui accepterait de l'héberger.

Mais cette idée a été critiquée par le parti nationaliste de la Ligue du Nord, qui y voit une « insulte pour les Italiens » : « C'est vraiment une plaisanterie. J'adopterais un Italien en difficulté. Je pense à ceux qui sont au chômage, ceux qui sont forcés de prendre leur retraite précocement ou les pensionnés qui sont forcés de vivre avec le minimum, tous invisibles pour le gouvernement des immigrés », a déclaré le dirigeant du parti au Sénat, Gian Marco Centinaio.

Pour des dizaines de milliers de candidats à la migration provenant de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, l'Italie est la première porte de l'Europe.

Ces derniers temps, on a constaté une forte hausse du nombre de Syriens qui fuient les violences de la guerre civile dans leur pays.

La majorité des migrants souhaiterait gagner d'autres pays d'Europe, mais les lois européennes le leur interdisent.

Depuis des mois, le gouvernement italien réclame une aide aux institutions européennes pour qu'elles le soutiennent pour accueillir toutes ces personnes.

A la fin du mois d'août, la Commission européenne a annoncé le lancement de l'opération « Frontex », pour remplacer l'opération « Mare Nostrum » afin de porter secours aux migrants qui arrivent sur des embarcations précaires au bord du chavirement.

https://www.express.be/business/fr/economy/une-famille-italienne-peut-obtenir-30-euros-par-jour-si-elle-accepte-dheberger-un-migrant/208166.htm