Une sortie de la Grèce de la zone euro ne serait plus insupportable

05/01/2015 07:56

 Le gouvernement allemand ne pense pas qu'une sortie potentielle de la Grèce de la zone euro conduirait à un problème insoluble, a rapporté le magazine allemand Der Spiegel, qui tiendrait cette information de sources gouvernementales allemandes anonymes.

Tant la chancelière Merkel, que le ministre des Finances Schäuble estiment « supportable une sortie du pays de la monnaie unique en raison des progrès accomplis par la zone euro, depuis le sommet de la crise en 2012», et ils pensent que le risque de contagion à d'autres pays de la zone demeure minime, compte tenu de l'amélioration de la situation des autres pays en difficulté.

« Le Portugal et l'Irlande sont considérés comme assainis. Par ailleurs, le mécanisme européen de stabilité (MES) constitue un outil de sauvetage puissant.

Quant à l'Union bancaire, elle assure la sécurité des institutions de crédit », ce qui implique que même les grandes banques seraient à l'abri.

Cependant, on ne sait pas encore quelle serait la position de la Grèce dans l'Union européenne, dans l'hypothèse de la survenance d'un « Grexit ».

Pourtant, selon Der Spiegel, l'Allemagne voit la sortie de la Grèce « quasiment inévitable » si le pouvoir échoit au parti de la gauche radicale SYRIZA lors des élections législatives anticipées prévues le 25 Janvier prochain, et que celui-ci décide de suspendre l'austérité budgétaire et les remboursements des dettes du pays.

Tous les sondages pointent vers une victoire pour le parti d'Alexis Tsipras, même si le parti Nea Dimokratia du Premier ministre Samaras a réussi à réduire son écart avec lui à seulement 3%.

Tsipras a fait part de son désir de rompre avec la politique d'austérité imposée par la troïka composée de la Commission européenne, du Fonds Monétaire International et de la Banque Centrale Européenne, et éventuellement, de pratiquer une nouvelle restructuration de la dette grecque.

Wolfgang Schäuble a déjà averti que la Grèce ne devait pas s'écarter de la mise en œuvre des réformes, compte tenu qu'elles émanent d'engagements pris par le gouvernement Samaras que tout nouveau gouvernement grec serait tenu de respecter.

https://www.express.be/business/fr/economy/une-sortie-de-la-grece-de-la-zone-euro-ne-serait-plus-insupportable/210358.htm