VIDEO MUSICALE DE LA SEMAINE CURTIS MAYFIELD MOVE ON UP

21/06/2020 09:36

Curtis Lee Mayfield, né le 3 juin 1942 à Chicago et mort le 26 décembre 1999, est un chanteur, auteur et compositeur de soul, de funk, de rhythm and blues, notamment connu pour la bande originale du film de blaxploitation Superfly.

Il fait tout d'abord partie du groupe The Impressions puis il se lance avec succès dans une carrière solo. Il devient probablement le premier de la nouvelle vague de chanteurs afro-américains à introduire des commentaires à caractère social dans ses chansons.

Cette musique engagée devient très populaire pendant cette période de difficultés sociales des années 1960 et 1970.

La carrière de Mayfield débute en 1956 quand il forme The Roosters avec Jerry Butler, Sam Gooden (en), Richard Brooks et son frère Arthur Brooks.

En 1958, le groupe change de nom et devient The Impressions, c'est à partir de là que le succès arrive. Les deux principaux hits du groupe sont For Your Precious Love et Gypsy Woman.

L'apogée de sa carrière est atteint en 1972, avec l'album Superfly, bande originale du film du même nom.

Les paroles de cet album sont très engagées et évoquent la politique du gouvernement envers la communauté noire, l'état des ghettos, des paroles jamais entendues jusqu'alors dans un film de blaxploitation dont les bandes originales (comme celle de Shaft par Isaac Hayes) avaient plutôt pour habitude de glorifier les héros avec tous leurs excès.

Bob Donat du magazine Rolling Stone dira d'ailleurs « le message anti-drogue de Mayfield est bien plus fort en réalité que le film lui-même »

Mayfield est très actif durant les années 1970 et 1980, suivi par un public fidèle, mais le 14 août 1990 pendant un concert à Brooklyn, un projecteur lui tombe dessus et le laisse paralysé.

À partir de ce moment, il ne pourra plus jouer de guitare, mais continuera à écrire et à chanter. En 1998, il doit être amputé d'une jambe pour cause de diabète, et son état s'aggravant, il décède le 26 décembre 1999 à Roswell en Géorgie.

Au-delà de son engagement politique, sa musique, par son travail sur le son, a été reconnue pour son influence sur le rap et le funk des années 80.

Le Monde titrait : "le falsetto princier de Curtis Mayfield".

Ses admirateurs, parmi lesquels Éric Clapton, Bruce Springsteen, Elton John, Stevie Wonder et Phil Collins lui ont rendu hommage en 1994 en reprenant ses principales compositions sur un recueil intitulé All Men Are Brothers : A Tribute to Curtis Mayfield2

Notes et références

Bob Donat, critique de Superfly, in Rolling Stone, November 9, 1972

Encyclopédie du rythm & blues et de la soul, Sebastian Danchin, ed. Fayard, p. 381