VIDEO MUSICALE DE LA SEMAINE DAVID BOWIE SPACE ODDITY

27/10/2019 15:32

Space Oddity est une chanson de David Bowie sortie en single en 1969. Apparue dans la retransmission par la BBC des images de l'alunissage d'Apollo 11, Space Oddity constitue le premier succès de Bowie auprès du grand public (numéro 5 au Royaume-Uni, puis numéro 1 lors de sa réédition en 1975).

Son titre, signifiant littéralement « bizarrerie de l'espace », renvoie à celui du film de Stanley Kubrick 2001 : A Space Odyssey, sorti l'année précédente. À la suite du décès de Bowie, en janvier 2016, Space Oddity atteint la première place du Top 100 Singles en France.

Il s'agit du seul single de Bowie à se hisser en première place en France (8 500 exemplaires vendus en 2016).

La chanson raconte l'histoire d'un astronaute, le major Tom, sous la forme d'un dialogue entre le contrôle au sol et l'astronaute. Le décollage se déroule à la perfection (« you've really made the grade »), mais après sa sortie dans l'espace, le Major Tom semble faire face à un problème technique (« your circuit's dead there's something wrong ») et se résout à son sort, celui d'errer dans l'espace, à bord de son vaisseau, vers une fin certaine (« I think my spaceship knows which way to go »), puis on devine la liaison coupée entre le centre de contrôle et l'astronaute (« Can you hear me, major Tom? »).

Space Oddity est, chronologiquement, la première chanson de David Bowie à employer la thématique de l'espace, largement reprise dans l'album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars et la chanson Life on Mars ?

Dix ans plus tard, dans sa chanson Ashes to Ashes, Bowie offre une autre interprétation de l'histoire du Major Tom : « We all know Major Tom's a junkie » (« Nous savons tous que le Major Tom est un drogué »).

À noter la présence de Rick Wakeman, à l'époque claviériste des Strawbs et qui rejoindra finalement le groupe Yes, au Mellotron et au clavecin électrique.

Fin 1969, Bowie enregistre une version en italien de Space Oddity intitulée Ragazzo solo, ragazza sola. Les paroles, écrites par Mogol, décrivent une simple histoire d'amour et ne reprennent pas le thème de la chanson originale.

Cette version est éditée en single en Italie au début de l'année 1970.

La chanson a été reprise en français par Gérard Palaprat en 1971, sous le titre Un homme a disparu dans le ciel, puis par Plastic Bertrand sous le titre Major Tom dans son album de 1983 Chat va ? … et toi ?

Une autre chanson racontant la même histoire a été écrite par le chanteur allemand Peter Schilling. Elle est sortie d'abord en allemand fin 1982 sous le titre Major Tom (völlig losgelöst) (de) [traduction : Major Tom (complètement déconnecté)], puis après son succès en Europe, en anglais en 1983 aux États-Unis sous le titre Major Tom (Coming Home).