Volkswagen a entassé 300.000 voitures dans des parkings géants aux États-Uni

02/04/2018 05:45

© Reuters

Depuis le scandale sur les émissions en 2015, Volkswagen a dépensé plus de 7,4 milliards de dollars pour acheter 335.000 véhicules diesel. Ces voitures sont entreposées depuis des mois dans des parkings géants localisés dans tous les États-Unis.

À la fin de l’année de 2017, Volkswagen avait revendu 13.000 de ces véhicules, et détruit environ 28.000 autres. C’est ce qu’on peut lire dans le dossier au tribunal qui concerne le constructeur, et dont Reuters a eu communication.

Les 294.000 autres véhicules ont été garés dans 37 sites à travers les États-Unis, dans l’attente de la validation de leur remise aux normes. Parmi ces sites, on trouve un ancien stade de football à Détroit, une ancienne usine de papier du Minnesota, et un immense cimetière dans le désert de Californie.

Une sanction monstre

En avril 2017 le constructeur allemand a été condamné à payer 4,3 milliards de dollars d’amendes fédérales aux États-Unis suite au scandale des moteurs diesel truqués. En septembre 2015, il avait admis que depuis 2009, il avait équipé 11 millions de véhicules avec un logiciel permettant de minimiser leur niveau d’émission de gaz polluants. Au total, Volkswagen devra dépenser plus de 25 milliards de dollars (environ 20  aux États-Unis, notamment pour racheter près de 500.000 voitures à moteur diesel polluant, et réparer les dégâts qu’ils ont causés à l'environnement. Il devra résoudre le problème pour 85 % des véhicules en cause d’ici 2019. Dans le cas contraire, il s’exposera à de nouvelles amendes.

En avril, le constructeur avait déjà procédé à la modification de 83 % des voitures incriminées. Il espère pouvoir les revendre d'occasion, après l’aval des régulateurs  américains, et leur validation que ces véhicules sont bien conformes aux normes antipollution. À la mi-février, il avait adressé 437 273 lettres à des automobilistes américains pour leur offrir une compensation, et leur proposer de racheter leur véhicule. Ces rachats de véhicules se poursuivront donc jusqu’à la fin de l’année prochaine.