Refonder l'Avenir

Qui sommes-nous et quel est notre objectif .

Partenaire privilégié d'AMI OIMC NORD et d'ASKO,

Refonder l’Avenir est une association qui œuvre dans de nombreux domaines, comme la santé, l’éducation, la citoyenneté, la culture, le sport.

Refonder l’Avenir s’engage aussi bien en France qu’à l’étranger, selon les buts qu’elle s’est fixée dans ses statuts. Elle peut porter des projets d’urgence humanitaire de santé et de développement à long terme.

Refonder l’Avenir s’engage à promouvoir la connaissance des cultures du monde pour l’enrichissement des femmes et des hommes, toutes origines confondues. Promouvoir, à travers l’échange interculturel, la paix au sein des nations, condition première du développement durable.

Refonder l’Avenir s’engage, d’une façon générale, à assumer des actions d’assistance auprès des populations des pays de l’Afrique, ainsi qu’auprès des plus démunis de tout pays.
 
Refonder l’Avenir " Ensemble, venons en aide aux  populations les plus défavorisées "
Centre MBE  2 bis avenue Durante 06000 Nice 
Tél : +33(0)6 81 022 388
E-mail : refonderlavenir@orange.fr
Autorisation Prefectorale : W622005708
 
 

Imaginons un monde meilleur !

Notre projet est la réalisation de « Centres de soins communautaires » au Cameroun, en République démocratique du Congo, au Bénin, au Gabon et en Côte d’Ivoire.
 

Le premier verra le jour au Cameroun. Ce pays est très pauvre et ne bénéficie pas des aides indispensables de la part de l’État. Ce sont les populations qui s’organisent et s’entraident pour qu’un minimum de soins soit  possible.
 
Ce centre s’avère indispensable pour soigner les infections souvent dues à la mauvaise qualité de l ’eau et aux conditions d’hygiène. 
 
Les plus courantes sont le paludisme, les fièvres, les problèmes respiratoires  et dermatologiques.
 
Ces pathologies affaiblissent les personnes les plus vulnérables, les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, et cela a bien évidemment des conséquences sur le taux de mortalité.
 
Actuellement, par manque de structures à proximité des villages, les habitants sont obligés de parcourir beaucoup de kilomètres pour se soigner, et souvent sans la force physique … Alors, ils y renoncent ! 
 

Un enfant meurt de faim toutes les 6 secondes dans le monde.

Rapporteur spécial à l’ONU pour le droit à l’alimentation, le sociologue suisse Jean Ziegler détaille les raisons qui provoquent chaque année la mort de 36 millions d’humains, dont un enfant toutes les 6 secondes.
 
 
 
« Nous vivons tous sur la même planète, capable de nourrir tous ces enfants. Nous faisons partie d’une même société, et nous devons agir pour ne plus accepter cela », cite Jean Ziegler à la tribune de l’ONU. 
 

Des enfants dans les mines.

Des enfants sont encore employés dans les mines de nombreux pays d’Afrique, d’Amérique latine, et d’Asie, par fois à partir de 8 ans.
 
 
 
Ils travaillent dans des conditions inacceptables, sans aucune protection, souvent jusqu’à 30 mètres sous terre, sans aération et exposés à de fréquents éboulements. 
 
Les accidents mortels dus aux explosions ne sont pas rares, et les enfants sont constamment confrontés aux risques de maladies respiratoires et d’empoisonnement gazeux. 
 
Soustraire les enfants du travail dans les mines est de notre devoir à toutes et à tous. Votre don peut sauver la vie de ces enfants. Votre aide est essentielle et vous bénéficierez d’importantes déductions d’impôt sur vos versements.

Assurer la solidarité pour tous.

En Afrique, près de 20 millions de jeunes enfants ne sont pas scolarisés. L’éducation reste le secteur le moins financé lors des appels humanitaires.
 

Aussi, Refonder l’Avenir envisage la création d’une école maternelle au Soudan, pays où la scolarité est la plus faible.
 
Créer une école de sport.

Ce projet nous tient à cœur et cette école aura pour vocation d’offrir la possibilité aux jeunes en difficulté de retrouver les valeurs portées par le sport : l’esprit d’équipe, le dépassement de soi, le respect de l’autre. Le football pourrait servir de base à la formation. 
 

Aider les femmes victimes de  violences sexuelles.

Il s’agit d’un fléau mondial, avec une situation tragique en République démocratique du Congo. Non seulement les femmes, mais les petites filles sont violées, et on peut considérer que dans la région du Kasaï, une femme sur quatre subit des violences sexuelles.
 

Est-ce acceptable ? Non. Donc notre mission est de prendre en main cette situation en lançant un programme pour répondre aux besoins urgents des femmes et des filles les plus vulnérables, avec un accès aux soins et un soutien psychologique.

Il faut savoir que plus de 1000 femmes sont violées chaque jour en République démocratique du Congo. Voilà encore une situation pour laquelle nous avons besoin de votre aide.
 

Contactez-nous